antoineseguin  —  infos  —  shop  —  news


Basstendo

artwork pour la mixtape de Rossim

Cet artwork mélange les codes, reprenant l’esthétique éduclorée de nintendo, la manette de supernes et le twerk, danse souvent associée à la ghettotech.

le mot de Rossim :
Cette mixtape est issue d'un mariage que la morale réprouve.
Les basses profondes, les drums percutantes et les vocals hédonistes (certains diront salaces) de la Ghettotech de Detroit.
Les mélodies enchanteresses, énergiques ou épiques qui ont accompagné l'enfance des fans de Nintendo, de la NES à la Nintendo 64.
L'enfant turbulent résultant de ce mariage est un mix d'1h10 de mash-ups de classiques vidéoludiques, de bangers de clubs absolus, de perles chiptunes oubliées, mais surtout une source d'enjaillement sans pareille pour transformer vos soirées Mario party en séances de twerk.