antoine séguin


Je suis architecte HMONP et auteur photographe basé à Paris.
Je pratique et m’intéresse à l’occupation de l’espace libre — parfois au nom du GANG avec lequel je sévis — ces travaux documentent ou provoquent les appropriations imprévues et discrètes, par le biais de la photographie, de l’illustration ou encore de l’installation.
Je réalise également des travaux de commandes de photographies ou d’illustrations — principalement des photographies pour des architectes, paysagistes ou urbanistes — je participe aussi à des résidences où j’ai la chance de croiser les différentes disciplines que je pratique.
Depuis 2018, je co-édite la revue Exercice dont le premier numéro verra le jour fin 2020.



mail@antoineseguin.com
+33 6 73 38 59 59

Shop ︎ 
Instagram


antoine séguin


Je suis architecte HMONP et auteur photographe basé à Paris.
Je pratique et m’intéresse à l’occupation de l’espace libre — parfois au nom du GANG avec lequel je sévis — ces travaux documentent ou provoquent les appropriations imprévues et discrètes, par le biais de la photographie, de l’illustration ou encore de l’installation. Je réalise également des travaux de commandes: principalement des photographies d’architecture, mais aussi d’autres comme des résidences ou des illustrations.
Depuis 2018, je co-édite la revue Exercice.



mail@antoineseguin.com
+33 6 73 38 59 59

Shop ︎ 
Instagram


Monuments
risographie, illustration
2018

«Il s’agissait d’animer les autoroutes, de faire participer le voyageur à l’histoire et à la géographie des lieux»
Jean Widmer, à propos des panneaux d’autoroutes

Ces illustrations font échos à ces “Signalisation d’Animation Culturelle et Touristique” que l’on trouve sur les bords des autoroutes.

Ces images sont nées au fil des années sur ce qu’on appelle entre nous "le reg" (pour l’expression « on the regular »: faire quelque chose régulièrement). Le reg désigne une piste cyclable coincée entre l’autoroute A4 et la Seine, au sud-est de Paris, qui relit Paris à sa banlieue sud-est.
Au fil de ce tronçon urbain sans issues, des monuments involontaires (TVK dans «Paris, la ville du périphérique») sont implantés de part et d’autres du tronçon cyclable, autant de repères urbains et de lieux communs pour les cyclistes de la piste ou les automobilistes de l’autoroute de l’est.

Risographies : 29,7x21cm Collages : 120x170cm et 270x360cm




Voir les risographies à l’unité ︎

   
︎︎︎ 10 août 2020